Le MCFDF a soufflé sa 23e bougie

Le MCFDF a soufflé sa 23e bougie

 

Le ministère à la Condition féminine et aux Droits des femmes a célébré ses 23 ans d’existence le mercredi 8 novembre 2017. « Le ministère à la Condition féminine et aux Droits des femmes, un acquis à consolider » a été le thème retenu pour cette grande commémoration.

Publié le 2017-11-08 | Le Nouvelliste

Du 8 novembre 1994 au 8 novembre 2017, 23 ans de luttes et dur labeur pour la promotion et la défense des droits des femmes haïtiennes. Les organisations de femmes, les anciennes ministres, les anciens (nes) directeurs (trices) générales du ministère des femmes, l’actuelle directrice et l’actuelle ministre se sont réunis pour commémorer les 23 ans dudit ministère. Tout en saluant le courage des femmes qui ont combattu pour l’instauration de ce ministère, la ministre à la Condition féminine a félicité le travail accompli par ces aînées. « Le MCFDF est un gain de la lutte des femmes haïtiennes », a déclaré la ministre tout en encourageant les associations de femmes et la société civile à travailler de manière à raffermir et sauvegarder cet énorme acquis.

En se basant sur les principales missions dudit ministère, la ministre des femmes Eunide Innocent a fait savoir que grâce au support de la société civile et l’État haïtien, le ministère a déjà réalisé une partie de sa mission qui est l’élaboration de la politique égalitaire homme-femme dans le pays. Selon la ministre à la Condition féminine, ce pas se révèle d’une grande importance, car il a permis aux autres ministères d’adopter des mesures visant à changer le mode de traitement infligé aux hommes et aux femmes au sein des institutions. Elle a en outre souligné que cette politique égalitaire est obligatoire pour établir une société équilibrée et d’équité. Par ailleurs, l’un des grands défis de cette politique demeure son application, a ajouté la ministre dont l’un de ses souhaits est l’établissement d’un nouveau local pour loger le MCFDF.

Pour sa part, l’ancienne ministre à la Condition féminine Marie Laurence Jocelyn Lassègue a fait appel à la vigilance des femmes pour maintenir le combat. «La lutte contre l’exclusion des femmes est un combat pour l’inclusion des hommes et des femmes du pays », a indiqué la directrice de l’Institution internationale pour la démocratie et l’assistance électorale (IDEA), précisant qu’il faut continuer la lutte.

Dans la même veine, la sénatrice du Nord Dieudonne Luma Etienne a réitéré sa volonté d’accompagner les femmes. La parlementaire promet de mettre tout son poids dans la balance pour sensibiliser les hommes à la cause des femmes, y compris ses homologues parlementaires. L’élue du Nord encourage le secteur des femmes à s’unifier et à se solidariser pour éradiquer toutes les formes de discrimination en vue de créer chez les hommes un sentiment de confiance pour qu’ils n’y voient pas une forme de menace. « La lutte est perpétuelle », a-t-elle déclaré, signalant que la lutte des femmes nécessite l’implication de tous les citoyens du pays.

Toutefois, le ministère à la Condition féminine et aux Droits des femmes a permis à la communauté haïtienne de jouir de certains droits dont elle était privée. Parmi ces droits figurent la loi sur la paternité et la maternité responsable, et la loi sur le personnel de maison

Related posts

Leave a Reply


Warning: preg_replace(): The /e modifier is no longer supported, use preg_replace_callback instead in /home/mcfdf573/public_html/wp-content/themes/politics/footer.php on line 2